www.pcq.qc.ca - Parti communiste du Québec (PCQ)
Dernière mise à jour :


Par Valrie Guilloteau
Porte parole rgionale de Qubec solidaire pour Lvis, Chaudire et Appalaches

 

Dans le rapport du BAPE sur le projet de construction d'un port mthanier Lvis par la socit en commandite Rabaska, on peut lire un chapitre complet sur le contexte conomique du projet et lire les conclusions du rapport, on ne peut douter que ce sont ces considrations qui l'ont emport dans la balance.

Bien sr on peut commencer par se demander si cela est vritablement du mandat d'un Bureau d'audience publique sur l'environnement de se prononcer sur les bnfices conomiques du projet. Mais plus encore, lire le chapitre, on pourrait tre conduit penser que l'analyse est incomplte. Principalement, la rflexion du BAPE porte sur deux aspects : la baisse du prix du gaz sur les march du Qubec et de l'Ontario et les retombes conomiques positives pour la Rgion.

Pourtant, devant la multiplication des projets de port mthanier (Lvis, Cacouna et Grande-Anse au Saguenay) la vritable question se poser est: l'implantation de ports mthaniers est-elle rentable pour le Qubec ?

Rappelons-nous qu'en 1963, suite la r-lection du gouvernement de Jean Lesage et sous limpulsion de Ren Lvesque, tous les actifs de la plupart des socits prives assurant la production, le transport et la distribution dlectricit avaient t nationaliss. Le  slogan de l'lection d'alors tait Maitres chez nous

Aujourd'hui, un parti politique prnant l'autonomie du Qubec se fait dfenseur du projet Rabaska. En effet, le dput de l'ADQ Lvis, ancien prsident de la Chambre de commerce de Lvis a fait campagne en le dfendant, principalement pour ses retombes conomiques positives pour la rgion.  Mais lors des audiences du BAPE, Robert Ineson du Cambridge Energy Research Associates ( CERA ) dclarait qu'une pnurie de gaz tait prvoir. C'est que plus que pour le ptrole encore, la comptition pour les approvisionnements en gaz naturel est froce sur le march mondial. Dans un article du journal Le Soleil du 9 fvrier 2007, on pouvait lire que certains promoteurs doivent payer des prix excessifs pour s'assurer une priorit d'exportation de gaz liqufi . Et Rabaska confirmait lors des Audiences du BAPE, qu'il n'avait encore aucun contrat d'approvisionnement en gaz de signer ce qui laisse planer une grande incertitude. De plus, on doit se rappeler que le gaz qui arrivera par bateau provient de rgions qui n'hsitent pas se servir de leur ressource comme stratgie gopolitique ( ne pensons qu' la crise qui secoua l'Europe et l'Ukraine en janvier 2007 lorsque la Russie interrompit trois jours ses approvisionnements ). Et si une partie du gaz est destin au march amricain, nous ne serons peut-tre que des victimes collatrales pour des enjeux  plus grands que nous.

Dans ces circonstances, comment se fier la relle rentabilit de l'exportation de gaz liqufi au Qubec ? Le Qubec s'tait dot d'Hydro Qubec afin d'assurer la population qubcoise un approvisionnement constant en nergie au meilleur prix possible. Jusqu' maintenant nous utilisions nos propres matires premires, en crant des emplois pour les gens d'ici et en ayant des prix prfrentiels.  Est-ce que des compagnies multinationales et des prix soumis la fluctuation du march en feront de mme ?

Ce changement d'orientation pour l'approvisionnement en nergie au Qubec, en passant du public au priv, est une question nationale qui concerne tous les citoyens du Qubec.

 

 

 



Sujets reliés :