Parti communiste du Québec (PCQ)

Vers l'indépendance et le socialisme !

www.pcq.qc.ca - Parti communiste du Québec (PCQ)
Mis à jour la dernière fois le:



QS agit comme un marchepied pour les libéraux et la CAQ

Cette expression ne vient pas de nous, mais elle reflète assez bien les réactions que bien des gens ont eu à la lecture du commentaire du chef du PCQ, en lien avec la récente sortie du coporte-parole de Québec solidaire (QS), Gabriel Nadeau-Dubois (GND, sur la photo), où celui-ci affirme qu'attaquer de manière la plus virulente possible le Parti québécois (PQ) serait nettement plus payant pour QS que de plus mettre de l'avant leur propre programme.

La plupart des gens qui ont réagi à ce commentaire semblaient d'accord avec ce propos; certains allaient encore plus loin.  D'autres semblaient plus se mettre la tête dans le sable face aux propos de GND.  Le chef du PCQ revient ici une fois encore sur cette histoire, afin de notamment répondre à ces gens.

***

Par André Parizeau,
Chef du PCQ

Plus de 3,100 personnes ont téléchargé jusqu'ici, du site du PCQ, mon commentaire, mis en ligne vendredi, à propos de ce que Gabriel Nadeau-Dubois avait déclaré la veille sur les ondes de Télé-Québec, lors de l'émissions " Dans les médias ".

À ce nombre, il faudrait aussi rajouter tous les autres qui ont pu lire des extraits de ce commentaire sur l'un ou l'autre des différents réseaux sociaux, tel Facebook, sans cependant, et en surplus, prendre la peine d'aller jusqu'à télécharger ce commentaire dans son entièreté.

En à peine plus de 3 jours, c'est beaucoup.  Surtout pour un seul texte.  À tous ces gens, je voudrais d'abord dire : merci ! 

Je voudrais en même temps répondre à ceux qui pensent -- certains l'ont même écrit sur ma propre page Facebook -- que le problème de fond n'était pas tant ce que Nadeau-Dubois aurait dit, mais bien sûr la manière dont fonctionnent les médias.

Selon eux, Gabriel Nadeau-Dubois ne ferait, au fond, que faire " de son mieux ", face à un monde " tout croche ", où la fin justifierait donc les moyens jusqu'à un certain point.

Ma réaction face à une telle manière de se mettre la tête dans le sable, comme déjà mentionné plus haut, est double.

Premièrement, et à supposé que cela serait vrai, ce serait, au strict minimum, une bien bizarre de manière de faire la politique " autrement ", comme aime à le répéter QS, tout en admettant au fond qu'on agirait comme tous les autres, chez les plus rapaces.

Plus important encore, ceux qui disent pareilles choses manquent surtout le bateau, parce qu'il y a de fait, et nonobstant toutes les belles excuses et faux-fuyants que d'autres pourraient trouver, un sérieux problème avec une telle démarche.

Si au moins les porte-parole de QS se concentraient à trouver des phrases-choc pour mieux dénoncer les libéraux et la CAQ, on comprendrait plus.  Mais non, ces gens concentrent tous le feu de leurs attaques contre le PQ et tentent même de théoriser là-dessus.  Le problème est surtout là.

***

Pour encore mieux me faire comprendre, je ferai ici une comparaison.

En Catalogne, il y a plusieurs partis indépendantistes.  L'un d'eux s'appelle la CUP et Québec solidaire se dit souvent être très prêt de la manière dont la CUP fait de la politique.

Nous, au PCQ, nous sentons pas mal plus proche d'un autre parti de gauche qui s'appelle le Parti de la gauche républicaine (ERC).

Quoiqu'il en soit, la CUP a une propension à souvent prendre des positions qu'on pourrait qualifier d'ultra-gauchistes, non pas tant parce que ces positions seraient forcément, et en soi, mauvaises, mais bien plus parce qu'elles correspondent rarement à la réalité plus concrète, et que loin de faciliter les choses, ces positions peuvent mêmes, et souvent, venir compliquer encore plus une situation qui n'était au départ pas facile.  Un peu comme le fait aussi QS, bien souvent.

Il y a cependant une différence de taille entre la CUP et QS et c'est le fait que la CUP, au moins, sait reconnaître avec qui elle devrait néanmoins continuer à travailler avec, et qui demeure l'ennemi principal en même temps.  Lors des votes importants, au Parlement, et quoiqu'ils doivent parfois se faire un peu tirer l'oreille, les députés de la CUP finissent généralement par voter du " bon bord" , en bout de ligne.

Il y a une époque où cela était moins le cas et la CUP se fit d'ailleurs sanctionner par son propre électorat, à cause de cela.  De 10 députés qu'ils avaient avant, il n'en ont plus maintenant que 4.

Du côté de QS, pendant ce temps, c'est comme si même le gros bon sens n'arrivait pas à leur entrer dans la tête.

***

Il est plutôt triste de voir QS être désormais affubler de toutes sortes de qualificatifs, tel celui d'être devenu comme un marchepied pour les libéraux et la CAQ.

Ils avaient la possibilité l'an dernier, dans le dossier des alliances, de montrer qu'ils pouvaient ultimement faire preuve de plus d'ouverture, ainsi que de plus de maturité, mais ils n'ont finalement pas su prendre la perche qu'on leur tendait.

Aujourd'hui, ils ne devrait que s'en prendre à eux-mêmes pour ce qui risque désormais de leur arriver.  Je prédis d'ailleurs qu'ils auront toutes les difficultés du monde, juste pour garder leur nombre actuel de députés.  Oubliez en même temps toute possibilité pour eux de vraiment faire une percée.  La seule autre chose qu'ils pourraient faire serait d'aider à plus faire passer des candidats et des candidates libérales ou caquistes.

Pour ma part, je ne peux qu'espérer qu'une chose et c'est le fait que ceux et celles qui, de l'intérieur de QS, ont vraiment à coeur les intérêts du Québec, finiront par dire à leur tour : c'est assez tout cela !

Votre
réaction :

Vous avez aimé ? Faites-nous le savoir ! Partager aussi l'information !

2 personnes nous ont déjà signifié qu'ils ou elles avaient aimé ce document; si cela est également votre cas, alors faites nous le aussi savoir, en appuyant sur le bouton J'aime ci-haut.

Vous pourriez également partager ce document sur votre propre page Facebook ou votre compte twitter. Merci d'avance.

***

Autres suggestions possibles : vous pourriez aussi consulter l'un ou ou l'autre de nos dossiers suivants (tous également liés au document choisi) :

***



Notre coin annonces :


Le dossier de l'immigration possède de nombreuses facettes; dans une large part, c'est un domaine sur lequel le Fédéral garde la haute main. L'attitude d'Ottawa, en la matière, est en même temps hautement hypocrite.  Une question demeure : quelle devrait être l'attitude du Québec, dans un contexte où celui-ci deviendrait pleinement souverain ?

À cause de toutes sortes de tabous, bien peu osent parler à ce sujet, même s'il s'agit clairement de questions cruciales pour l'avenir du Québec et que ce dossier continuera à marquer l'actualité pour encore longtemps. Nous, au PCQ, avons décidé de prendre le taureau par les cornes et d'ouvrir, d'ici au printemps prochain, les pages de ce site Internet au débat, sur ces mêmes questions. Renseignez-vous; cela pourrait vous intéresser.

***


Mettre cartes sur table

Vous aimez lire les chroniques d'un ou de plusieurs de nos collaborateurs ? Alors pourquoi ne pas également aller consulter ce que les autres ont aussi à dire ? Leurs chroniques sont toutes regroupées à l'intérieur d'un espace intitulé " Mettre cartes sur table ".

Notez également que nous continuons à être à la recherche de nouveaux chroniqueurs, dans l'esprit, toujours, de favoriser un maximum d'échange, ainsi que pour encourager aussi une plus grande diversité de points de vue. Cela pourrait vous intéresser de joindre à votre tour notre groupe de chroniqueurs ? Écrivez-nous.

***

Également, parmi nos documents les plus consultés depuis 24 heures :

***

Voici des pétitions que vous devriez signer (si cela n'est pas déjà fait) :

  1. (c'est parrainé par la Coalition québécoise de solidarité avec la Catalogne)

  2. Pour mettre fin (c'est parrainé par Oxfam Québec)

  3. Pour appuyer le mouvement (site Internet etmaintenant.net; plus de 32,000 personnes ont déjà signé cette pétition)

***

Nous avons une suggestion pour vous :

La prochaine fois que vous irez à votre magasin local de la SAQ, allez voir le gérant ou la gérante et dites lui que vous n'achèterez plus aucun produit en provenance de l'Espagne, sinon que de la Catalogne, et ce, tant et aussi longtemps que les autorités de Madrid continueront à nier le droit à l'autodétermination des Catalans.

***


Vous cherchez un livre à acheter ou à donner ?

Découvrir Marx, 12 textes choisis
Par Florian Gulli et Jean Quétier


Plus de .


Un devoir de mémoire pour ceux et celles
qui ont fait l'histoire de notre Parti



Connaissez-vous cette personne ?

Plus de .


***

Vous avez aimé ce que vous venez de lire ou de voir sur notre site Internet ? Alors pourquoi ne pas aussi en faire profiter vos ami(e)s, sur Facebook, en partageant le tout sur votre propre journal, sur votre page ?  Utilisez pour cela l'outil mis à votre disposition en bas de chaque article.

Le PCQ a désormais son compte sur Twitter. Plus de détails en cliquant sur le titre de ce document.

***

Vous devriez également consulter d'autres sources d'informations existent, tel que le site " Viva Venezuela " qui est géré par le chapitre français de la Campagne internationale de solidarité avec le Venezuela; mettez-le parmi vos favoris; nous vous le recommandons.



2018 -- www.pcq.qc.ca -- notre adresse courriel : info@pcq.qc.ca.